Arthroscopie du Genou

Comprendre l'Arthroscopie du Genou.

Structure genou zoom

Introduction :

Si vous lisez ceci, c’est que vous envisagez ou que vous venez de vous faire opérer d’une Arthroscopie du genou. Après le cabinet de kinésithérapie, vous êtes au meilleur endroit pour en apprendre plus sur cette opération, ainsi que sur la rééducation qu’elle implique pour récupérer au mieux votre fonction.

Pourquoi vous opère t'on ?

    Le principal but de l’arthroscopie est de permettre à votre chirurgien d’explorer l’intérieur de votre genou par l’intermédiaire d’un arthroscope, une petite caméra. 

Ensuite, d’autres raisons peuvent justifier une arthroscopie :

  •  Vérifier une diagnostique. 
  • Réparer des tissus : comme la suture des ménisques ou la réparation des ligaments croisés que nous traitons dans une autre page (lien: ) 
  • Drainer les liquides
  • L’ablation : comme quand un bout de ménisque avascularisé se balade dans le genou.
  • Le lavage : dans les cas d’arthrose où l’on injecte du sérum physiologie afin d’évacuer les impuretés 

En quoi cela consiste ?

Le chirurgien réalise 2 ou 3 petites coupures sur la partie interne ou externe du genou. Ensuite, il insère un arthroscope, un petit tube équipé d’une lentille et d’un câble de fibre optique relié à une source de lumière, par la première incision. Cet outil est équipé d’une mini-caméra qui permet au médecin de visualiser l’intérieur de l’articulation, y compris les ligaments, les cartilages, les tendons et les ménisques, sur un écran. La deuxième incision permet au chirurgien d’introduire les instruments nécessaires pour réparer ou retirer une zone endommagée. Pendant toute la durée de l’arthroscopie, le genou est maintenu gonflé avec un liquide, généralement du sérum physiologique.

Les gestes interdits

Il existe 2 gestes qui favorisent la luxation de la prothèse et sont à proscrire après l’opération :

  • L’hyper flexion de hanche : en postopératoire immédiat, il est vivement déconseillé de dépasser les 90 °. Par la suite, atteindre les 110 ° ne sera pas forcément synonyme de luxation, à condition que cette amplitude ne soit pas atteinte après un mouvement brusque
  • Croiser les jambes : si mettre un pied en dessous de l’autre pour vous aider à porter votre membre sain est toléré, mettre un genou au-dessus de l’autre ou pire, mettre votre pied du côté opéré sur votre genou augmente le risque de luxation externe de hanche.

L'interet d'une prise en charge pré opératoire

D’après notre expérience, le fait de débuter 10 séances de rééducation avant de vous faire opérer montre de nombreux bénéfices. La plupart de nos patients l’ayant essayé ont recuperé plus rapidement leur mobilité, leur force, leurs facultés motrices mais ont aussi subi moins de douleurs que ceux qui ont découvert la rééducation après s’être fait opéré. 

Les premiers jours

Les premiers jours sont primordiaux pour récupérer le plus rapidement possible et lutter contre la fonte musculaire. Normalement, le protocole (peut varier d’un chirurgien/chirurgie à l’autre) veut que le jour J de votre opération, un kiné passe dans votre chambre pour que vous vous mettiez debout sous le couvert d’un déambulateur et la surveillance du professionnel de santé.

 Le lendemain, sous cette même protection, vous effectuez vos premiers pas avec les explications sur l’utilisation du déambulateur et les consignes que vous avez aussi sur ce site (gestes interdits, astuces) 

Enfin, si tout cela est acquis, vous aurez la possibilité de continuer la reeducation à votre domicile.

En quoi consiste la rééducation de la hanche ?

Le traitement en kinesitherapie consiste principalement à :

  • recuperer votre mobilité : 
  • recuperer votre force musculaire
  • lutter contre l’inflammation/Oedeme/douleur
  • travailler la cicatrice
Afin de récupérer votre fonction, c’est à dire etre capable de marcher comme vous le faisiez avant de vous faire operer, mais sans la gene que vous provoqué l’arthrose
Note d'information à lire avant de commencer des exercices
Avis important :

     Les informations contenues sur ce site sont à titre informatif uniquement et ne doivent pas être utilisées pour diagnostiquer ou traiter des problèmes de santé. Avant de débuter toute rééducation, il est préférable de consulter votre médecin traitant pour vous assurer que vous êtes apte et ne présentez aucun risque de vous blesser. En cas de doute ou de problème de santé, veuillez consulter un médecin.

 

     Nous vous rappelons également de respecter vos limites et de ne pas forcer dans la douleur, si les exercices vous provoquent une gêne (autre que l’effort musculaire ou la sensation d’étirement) n’insistez pas. Les informations sur les traitements et les exercices proposés sur ce site ne sont pas des conseils médicaux et ne peuvent pas être utilisées comme telles.

 

     En utilisant ce site, vous acceptez de vous conformer à cet avertissement. Il est important de noter que certains symptômes peuvent être considérés comme des « drapeaux rouges » (indicateurs de risque) qui peuvent nécessiter une attention médicale immédiate. Ces symptômes incluent : fièvre, une altération de l’état général, des antécédents de cancer, céphalées, troubles de la vue, un choc / accident récent. Si vous présentez l’un de ces symptômes, veuillez consulter un médecin immédiatement avant de poursuivre.

Exercices pour se reeduquer aprés une arthroscopie du genou

     Le programme proposé est adapté à un maximum de personnes. Il est celui que nous proposons systematiquement lorsque nous prenons des patients en charge. Cela dis, nous les adaptons continuellement avec le ressentit de la personne afin qu’il ne provoque pas trop de douleurs.

     Rappel: si la douleur est trop forte ou si vous ressentez un malaise lorsque vous effectuez un des gestes, n’insistez pas et consultez un professionnel de santé.

Vous souhaitez un programme adapté à vous ?

Avec l'accès exclusif à "Mon programme", nos patients peuvent désormais visualiser leurs exercices grâce à des vidéos interactives et les comprendre plus facilement.

De plus, ils peuvent suivre leur progression en notant la difficulté de chaque exercice afin que nous puissions les personnaliser en fonction de leur situation. Profitez dès maintenant de cette expérience unique pour atteindre vos objectifs de rééducation avec une facilité inégalée !

En savoir plusPrendre un premier rendez vous

Quelques conseils

Pour dormir sur le coté: le coté operé sera douloureux le temps de la cicatrisation tissulaire, et si vous dormez du coté sain, la jambe opérée risque de partir en adduction rotation interne de hanche (concretement, vous croisez votre jambe sans le savoir ). Pour cette raison, vous pouvez placer un petit coussin sous le genou opéré quand vous etes couché sur le coté sain.

Pour sortir ou rentrer la jambe dans le lit: Croiser les jambes est deconseillé, mais il n’est pas interdit de mettre un pied en dessous de l’autre. Vous pouvez trés bien vous servir de la jambe non opérée pour vous aidé à soulever celle avec la prothese.

Pour monter/ descendre les escaliers: Vous pouvez retenir la phrase memotechnique :  » on monte au paradis et on descend en enfer ». Ca signifie que lors de la monté d’escalier, vous devez monter la marche avec la jambe saine (qui ne fait pas mal comme tout ce qui est associé au paradis) avant de ramener la jambe opérée au même niveau. Puis vous descendez en enfer, signifie que vous descendez avec jambe opérée en premier

Pour monter dans la voiture.

 

Votre expérience

Expérience d'un patient

“Soyez le premier à contribuer à notre site en partageant votre expérience”

Madame Michu
Internatinal Artist

Réservez votre séance personnalisée et individuelle

Soignez votre pathologie plus efficacement tout en étant encadré.

En prenant rendez-vous avec nous, vous bénéficiez :

  • D'un entretien en téléconsultation avec un kinésithérapeute afin de mieux cerner vos besoins, vos capacités et de mieux adapter vos exercices pour éviter de souffrir inutilement.
  • L'accès à "Mon Programme" qui permet de voir vos exercices conçus pour vous en vidéo. Dans le but de vous garantir une compréhension rapide et sans erreurs de geste.
  • D'une approche globale de votre pathologie. Ensemble, nous irons plus loin que de simples exercices. Nous mettrons tout en place pour que vous alliez mieux.
En savoir plusPrendre un premier rendez vous